Conseils pour l’isolation du garage

Le garage est considéré comme une partie à part entière de la maison. Y sentez-vous de l’air frais et glacial ? Vos factures d’énergie sont-elles constamment à la hausse ? Si la réponse à ces questions est positive, alors vous devez penser à installer une isolation sur votre garage. Pour vous faciliter la tâche, voici quelques conseils qui vous seront d’une grande aide.

L’isolation des murs
Les murs sont les premières sources de fuites de chaleur du garage. Pour y remédier, vous avez plusieurs solutions à votre disposition. Pour commencer, vous pouvez faire l’isolation par l’intérieur en appliquant l’isolant directement sur les murs en place. Une telle application requiert que vous utilisez comme isolant de la laine (verre ou roche). Recouvrez les murs avec l’isolant de votre choix tout en le fixant avec du plâtre ou un produit similaire.

Les murs peuvent être isolés avec une structure métallique. Ce procédé se fait toujours par l’intérieur. Pour réussir cette opération, montez d’abord des rails et une structure métallique en acier galvanisé. Ensuite, les plaques de plâtre que vous aurez à utiliser doivent être vissées sur la structure en acier. N’oubliez pas de les lier à des bandes de joints. Notez que ce type d’isolation se fait soit avec des plaques de plâtre doublées d’isolant, soit avec un isolant entre les rails de l’ossature retenu par des lames de plâtre habituelles.

Conseils pour l'isolation du garage

Vous disposez d’une troisième solution qui vous permet d’isoler les murs par l’extérieur. Une telle isolation se fait avec des isolants spécifiquement adaptés à cet usage. Elle est généralement requise pour le reste de la maison, dont le garage. Cette astuce est également utile lorsque la façade du garage fait l’objet d’un ravalement.

L’isolation des portes
Après les murs, ce sont les portes du garage qui sont des passoires thermiques. Lorsqu’elles ont une petite faille, le vent, la pluie et la fraîcheur infiltrent le bâtiment. Une telle situation engendre de grosses pertes en énergie. Il importe donc de résoudre le problème grâce à 3 solutions performantes.

Remplacer les anciennes portes
Lors d’une déperdition énergétique à cause d’une porte, le plus simple à faire est de la changer. Cependant, cette alternative nécessite que vous ayez un budget assez conséquent. Alors, si vos moyens vous le permettent, faites placer des portes ayant un dispositif d’isolation renforcée. Bien que cela puisse vous coûter assez cher, vous ferez une forte économie sur les factures à venir et profiterez d’une réelle sécurité.

Faire isoler le bas de la porte
Dans la majorité des cas, une ancienne porte possède de l’espace en bas.
Une zone libre au vent et à l’humidité… et la fuite d’énergie passe également par là. La meilleure chose à faire est de rendre cette partie de la porte étanche. Plusieurs matériaux sont disponibles pour cette tâche. Il s’agit du bas de porte en brosse polypropylène, un bourrelet ou encore un joint de seuil en caoutchouc. Chacun de ses éléments servira à isoler correctement la partie ouverte de la porte.

Utiliser un kit d’isolation
Les portes de garage sont pourvues de kit d’isolation.
Cet équipement s’achète dans les grands espaces destinés au bricolage. Doté de bandes à bulles, il vous permet de faire l’isolation par vous-même. Cette solution est économique et rapide.

L’isolation du plafond
La toiture d’un garage n’est pas infaillible. Elle est aussi sujette de failles d’étanchéité. Vous devez la renforcer pour améliorer la performance énergétique de votre maison. Ce moyen de lutte contre les fuites de chaleur est totalement efficace lorsque le garage se trouve en demi-sous-sol. Pour que l’isolation soit une réussite, vous avez besoin de trois isolants.

Le premier isolant est la laine de verre qui adhère idéalement aux charpentes. Le second isolant est un ensemble de plaques en polyuréthane ou polystyrène. Ils sont adéquats pour effectuer les isolations de plafond en brique ou en béton. Le troisième isolant est celui des plaques de liège qui se posent sous forme de panneaux. Ils sont recommandés pour les plafonds en béton ou briques.

Cependant, il est également possible d’utiliser la méthode classique. Elle consiste en la construction d’un faux plafond avec des rails et des suspentes en acier, puis à y insérer un isolant. Pour le choix de votre isolant, privilégiez-en un qui soit écologique. Comme exemple, la laine de verre est un isolant naturel.

L’isolation phonique
Le garage est le lieu de bricolage le plus courant d’une maison. Vous pouvez vous y installer pour avoir la tranquillité nécessaire pour mener à bien votre activité. Toutefois, il faudrait qu’aucun bruit provenant de l’extérieur ne vous dérange. Le but de cette isolation est d’empêcher les sons d’entrer ou de sortir du garage. Pour cela, il vous suffit de faire mettre des dalles ou panneaux qui absorbent les sons. Faits de mousse lisse ou à picots, ces plaques réduisent considérablement l’acoustique du garage.

Voilà les quelques conseils qui feront de votre garage un endroit sec et prompt à l’usage. Cependant, pour mettre votre isolation en place, faites recours à un spécialiste.